Le blog du CIHM

Séjour dans les Alpilles -VTT

Voici le CR du séjour dans les Alpilles qui a eu lieu du jeudi 13 au dimanche 16 mars.

Nous étions 4 (les deux Jérôme, Christian et moi) à nous retrouver jeudi en début d'après-midi à St Rémy de Provence, jolie petite ville qui sent bon le Sud avec ses rues étroites, les platanes et les terrasses nombreuses. Et surtout sa vue sur les Alpilles, joli petit massif montagneux surgi au milieu de la plaine du Rhône qui doit faire une vingtaine de kilomètres de long et seulement deux de large, sur environ 300 mètres de haut. De quoi s'occuper joliment sur trois jours mais pas plus. Ca tombe bien pour nous.

Le Jeudi : une fois la chambre d'hôtel récupérée (Hôtel du Cheval Blanc, très bien, en centre ville, peinture à peine sèche), on démarre donc pour une après-midi de 25 km et 600m de D+. Ca monte tranquille par la route et rapidement, on attaque une piste dans un vallon particulièrement pentu (vallon St Clerg) pour arriver sur la crête inférieure du massif, le plateau de la Caume. Le paysage est très beau, la garrigue encore bien verte, le ciel bien bleu
et les chemins caillouteux bien blancs. L'air est pur, ça nous change et quel calme...
Un peu de large piste vers la partie Est, quelques boucles à la pêche des petits chemins étroits et descente sur le coté sud par le single à ne pas rater : le vallon des Callans. Le must du coin.
Petit chemin en balcon tout d'abord puis descendant dans la garrigue. Ca picote sur les bras et les jambes.
On retrouve la route (D5) qui traverse le massif pour remonter côté droit sur la crête par un single montant juste ce qu'il faut en parallèle de la piste des Lombards. Belle vue sur la Camargue avant d'emprunter le GR6 en crête et basculer sur le versant Nord. On arrive à un petit coin de paradis, le lac de St Rémy entouré de falaises.
Impressionnant de quiétude... hors saison...
Motivés par l'apéro, retour dare-dare sur la place du village pour la traditionnelle bière anti crampes.
Le soir, on se fait arnaquer dans une brasserie qui sert des portions de nains. De toute façon, ici tout est cher, peuchère.

Le Vendredi, journée complète d'une petite quarantaine de kilomètres, ça suffira bien, on y va tranquille. Remontée sur les crêtes Ouest, on reste en hauteur quelques kilomètres jusqu'à la table d'orientation qui domine le village des Baux de Provence. Chouette vue, voir les photos de Jérôme.
On atteint le village via le Val d'Enfer, nom un peu surfait pour un chemin large en descente. On prend le temps de visiter le village perché, mignon, en prenant soin d'éviter la visite payante du château en ruines. Contents la aussi de ne pas être en haute saison vu la taille des parkings.
On continue au sud vers le Paradou. Chemins de couleur rouge, façon Salagou pour ceux qui s'en souviennent, du fait de la présence de bauxite utilisée pour en extraire de l'aluminium. Picnic et sieste à rallonge pour repartir ensuite vers l'Ouest. Quelques improvisations pour éviter les troupeaux de toros avant une belle remontée sur la crête et redescente par le vallon d'Estienne. Retour à St Rémy, même programme que la veille mais un repas plus consistant
dans une pizzeria.

Le Samedi, c'est reparti, direction Eygalières cette fois-ci par la crête Est. Ca souffle ce matin. On se met en forme avec les 300 mètres de montée sur la crête du plateau de Caume du coté de la tour Telecom. Ca monte bien avec le vent dans le dos. Là-haut, ça souffle beaucoup et quelques difficultés sur le GR de crête. Sympathique chemin pointillé sur la carte mais portage obligatoire dans les rochers. C'est laborieux avec le vent de coté mais on trouve
une échancrure dans la falaise qui nous permet de redescendre coté Sud. Quelques sympathiques pistes en descente pour rejoindre un coin à peu près abrité pour le picnic. On se sépare ensuite puisque Jérôme G et moi rentrons par le train de l'après-midi. Les deux autres font une boucle tandis que nous rentrons en longeant le massif par le Nord Ouest. On arrive à dénicher de beaux petits sentiers parallèles au GR quasiment jusqu'à St Rémy.

Le Dimanche, Jérôme et Christian prennent la voiture pour découvrir un autre coin. On est allé se garer à Graveson et on a tourné dans le massif entre Graveson, Barbentane, Boulbon et Beaucaire. Moins pentu que les Alpilles, mais bien ondulé, genre une colline peut en cacher une autre, voire plusieurs autres. Belle abbaye de Saint Michel de Frigolet, belle tour à Barbentane, beau château à Boulbon.

Un bon petit séjour rapide mais qui nous a permis de bien explorer ce beau massif des Alpilles. Saison idéale pour rouler dans le Sud.

Laurent

Informations supplémentaires