VTT

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Il y avait du beau monde samedi pour « La Passerelle ».

Le retour de Brigitte (si si !), Catherine G, Thierry, André, Jean-Phi, Philippe et ses 2 fistons Jonathan & Jeremy, et l’organisateur (accompagné de son mulet Lapierre vintage, avec ses merveilleux freins v-brake à parallélépipède, tellement plus simple à régler que ces rogntudju hydrauliques).

Un pti café au soleil au café de Bois le Roi, le temps que Jean-Phi nous rejoigne en voiture, et nous tournons cette fois ci le dos à la Forêt de Fontainebleau, direction les bords de Seine.

Le Fleuve impassible se réveille lorsque nous le traversons par le barrage et son écluse. Nous déroulons tranquille jusqu’à Fontaine le Port, arrêt boulangerie obligatoire.

Le premier single peut surprendre car il est en dévers au-dessus d’un torrent, passe par un joli pont de pierre et se termine par une sacrée côte, avec un ou deux arbres en travers, ça passe en baissant la tête.

Nous retrouvons ensuite le sentier en balcon de la forêt de Barbeau, toujours aussi génial. Passage obligé au point de vue sur la vallée de la Seine vers Samois.

Nous sortons de la forêt en passant un peu dans la jungle.

Longue côte à travers champ en plein soleil pour rejoindre le village d’Héricy puis ses chemins ombragés.

Thierry et la jeunesse commencent, à juste titre, à avoir faim. Cependant le deal est de faire le pique-nique en haut du « Rocher » - la montagne devrait-on dire, de Samoreau. Ha ça monte toujours aussi dur.

Après le pique-nique, les plus volontaires enchaînent le tour trialisant sur le sommet (après la grotte). Très tonique, tout en relance dans un décor de rêve.

Jean-Phi et Jonathan se lancent le défi de refaire le tour en parcours chronos. Tous les 2 mettent 4 minutes 20 en soufflant bien à l’arrivée.

Ce n’est pas fini, le long sentier de descente vers Champagne est toujours aussi génial (voir s’est bonifié au niveau des virages relevés).

Sur le bitume, petite faute d’inattention de Jonathan qui se retrouve par terre avec un bobo sous l’avant-bras. On se rappellera qu’une petite pharmacie de secours est la bienvenue au fond de nos sacs.

Je bidouille ensuite un itinéraire au sud de Champagne, belle vue sur la Seine, et nous plongeons vers St Mammes, autre patrie des mariniers. Le site « a un truc ». Le peintre Alfred Sisley ne s’y était pas trompé, et l’on a envie cet hiver de retourner à Orsay.

Le « sky line » du village, au confluent de la Seine et du Loing, n’a pas changé depuis le 19ème siècle. Sauf quelques équipements nautiques et surtout … LA Passerelle sur le Loing. Et oui la voilà ! … qui nous conduit droit vers le glacier installé là pour l’été, avec ses glaces aux parfums très originaux comme le coquelicot de Nemours… Le glacier est chaud bouillant … devant ses 9 nouveaux clients, et nous vend ses parfums avec brio comme des grands crus.

Philippe & Sons nous quittent pour un premier train. Puis nous trainons un peu et rajoutons un single en plus le long de la Seine, et nous serons bon pour le 3ème train.

Environ 35 km selon les boucles en haut du Rocher de Samoreau…

Jean-Phi nous fait partager ici :

Des superbes photos : https://photos.app.goo.gl/3srSKEugVwajeE3NA

Le parcours en 3 D : https://www.relive.cc/view/1827708200

C’est pas la Classe le VTT au CIHM ?

Vous n'avez pas la permission de commenter

Partagez